mercredi 27 avril 2016

Trail de Pignan 02/04/2016


Bon je ne sais absolument pas comment j'en suis arrivé à m'inscrire à cette course. Sans doute parce-que c'est à 5min de la maison ou bien peut être à force d'entendre mon frère parler de trail... Donc je me suis inscrit 2 jours avant sur la boucle de 16km, j'avais pas la motivation 15j après le marathon de m'inscrire sur le 21km ou le 30km, et en plus je n'avais jamais fait de trail avant.

Donc inscription le jeudi pour le samedi. Les prévisions météo que je n'ai pas vérifiées annonçait pluie du jeudi au dimanche. Là j'ai commencé à me dire que courir avec mes running ça allait sans doute être dangereux. Steph me confirme que sans chaussure de trail ça va bien glisser. Je me résous donc à passer à decath me prendre une paire de chaussure simple mais adaptée, les KipRace Tail 2 qui sont dispo pour 59€:

Samedi matin comme prévu... il pleut. Bon très bien je vais récupérer mon dossard comme ça je pourrai repérer les lieux. L'organisation de l'évènement est de qualité je dois dire. Le départ se fait dans le parc de Pignan et l'arrivé à une 100ène de mètres de là dans le gymnase (super de pouvoir se mettre au sec après la course). Des courses du matin à l'après-midi en allant crescendo dans la difficulté. Je vois des coureurs du 5km qui finissent leur course, je leur demande comment était le terrain avec toute cette pluie, ils me disent que ça va un peu glissant tout de même. Je suis dubitatif la moitié de ceux que je vois sont en chaussure de running. Bon c'est les derniers arrivants je pense qu'ils ont du y aller tranquille et que le 5km doit être moins technique que le 16km, on verra bien de toute façon j'ai acheté des chaussures adaptée donc je vais les utiliser.

Le départ de la course est à 15h, ils annoncent un briefing 1/4h avant, donc départ de la maison à 14h en étant large. Petit échauffement de 5min sous la pluie avant de s'abriter au gymnase. Le côté positif c'est qu'il ne fait pas froid du tout, j'ai hésité mais je partirai en short / teeshirt tellement il fait bon. 

Le briefing se résume grosso modo à nous rappeler qu'il pleut depuis deux jours et que ça va être glissant, donc il faut faire attention.



 Je me place sur la ligne devant, je me suis dis qu'il faut que je gagne du temps sur les parties plates et bitumées où je serai plus à l'aise, soit le premier km et le dernier km. Le départ est donné donc je pars vite, on sort du village direction les vignes par la piste cyclable là où j'ai l'habitude de courir. Dès que l'on passe sur les chemin de terre c'est vraiment détrempé et glissant. La première côté arrive assez vite, et est assez pentu, je vois des coureurs qui commencent à marcher, je me dis que ce n'est pas sérieux... Je passe sans première montée sans m'arrêter mais je me mets bien dans le rouge, et la je me rends compte qu'on va avoir droit sur plusieurs km aux montagnes russes, montée, puis descente, puis montée encore, etc... Certaines sont très techniques compte tenus des conditions, et je marche à mon tour dans certains passages très pentus. Je me fait dépasser surtout dans les descentes où je n'ai pas trop d'assurance et fais très attention. Donc ça continue comme ça sur une dizaine de km, où je me ferai dépasser par les 3 première féminines (damned le podium féminin va m'échapper). Vers le 12ème km ça s'est un peu espacé, et je suis un gars pendant 2 km qui va m'ouvrir la voie. On passe par un ravitaillement solide et liquide sous la pluie, je prends juste à boire sans m'arrêter. La fin du parcours est plus roulante, il me tarde la fin des chemins pour pouvoir placer une accélération. Je croise un bénévole et j'y demande à combien on est de la route, il me dit que j'y suis quasiment, et donc j'accélère pour me remettre au niveau de mon lièvre quelques instants. Je le remercie de m'avoir ouvert le chemin sur les derniers kilomètres. Il s'accroche à moi à son tour, et je lui dit de s'accrocher on va reprendre le groupe de 3-4 coureurs qui sont à une centaine de mètres. On voit Pignan et donc je me dis qu'il faut accélérer encore car l'arrivée ne va plus tarder. Je reprend le groupe de devant en rentrant dans Pignan, mon lièvre n'a pas réussi à me suivre, mais par contre un des gars du groupe accélère en me voyant. Il reste quelques centaines de mètres, et il va m'obliger à finir la course au sprint car il revient très vite. A tel point que je ne vais pas pouvoir m'arrêter sur la ligne d'arrivée avec le sol glissant et je vais dégommer le gars qui faisait la mascotte ! On en rigole avec le gars qui m'a poussé au sprint, et on se félicite mutuellement, dans une ambiance bon enfant. Course bouclée en 1h38 et un 6:09/km, bien plus que ce que je n'imaginais !

5min après l'arrivée, je vais avoir une grosse douleur sous le pieds gauche, c'était la première fois que je mettais ces chaussures de trail, j'ai l'impression que je vais devoir faire attention à comment je cours, l'amorti est bien moindre par rapport à mes Asics, et le drop différent, et en fait j'ai l'impression que c'est plus confortable de courir avec dans des pentes que sur le plat... A voir...







Aucun commentaire:

Publier un commentaire