mercredi 27 avril 2016

Triathlon La Grande Motte 2016



Premier rendez-vous de la saison 2016, cette année la date a été avancée de 15j. On est allé faire la première séance d'open-water une semaine avant avec Alex pour tester les conditions et ma nouvelle combi. Et bien l'eau à 14°C ça rafraîchit. Cette année ils ont changé les parcours et déplacé le parc à vélo. Ça parait beaucoup plus petit que l'année dernière, d'ailleurs il n'y a que 150 inscrits sur le S. On est allé récupérer les dossards la veille et reconnaître un peu les lieux. Ça nous permet de coller les étiquettes et de travailler quelques transitions le samedi. 

Le départ de la course est annoncé pour 9h, ouverture du parc a vélo 7h30. On arrive donc un peu après 7h45 avec Delphine et Alex. Le parc à vélo n'est pas encore ouvert. Je retrouve mon collègue JB, on se gèle un peu il ne fait pas très chaud. Quelques minutes plus tard ils ouvrent enfin le parc à vélo. On s'installe en discutant un peu, j'en oublie de bien caler mes chaussures de vélo. Vu le froid, on met de suite la combinaison et direction le briefing. On a quelques minutes pour aller se tremper dans l'eau. Il fait froid et l'eau est à 14°C. Un bon moment de plaisir en perspective !


On se place sur la ligne de départ, j'avais remarqué qu'en se mettant au bord ça chahutait moins l'année dernière. Le départ est donné, je ne prendrais que 2 ou 3 coups cette année, ça fait plaisir ! Le vent du nord souffle assez fort, et je pense que ça nous facilite la chose pour aller jusqu'à la première bouée. J'ai devant moi je pense JB que je reconnais avec les couleurs de sa combi, je lui mettrai un peu la pression en lui touchant les pieds pour rigoler. Passé la première bouée (sans bousculade !), c'est un peu difficile de voir la seconde, et je nage à l'intérieur du virage. Je vais me décaler de plus en plus sans m'en rendre compte, jusqu'au moment où je vois que le plus proche nageur est à 20m de moi. Je repique donc vers la droite et je perds un peu de temps. Je passe la seconde bouée direction le bord de plage. La distance annoncée était de 800m, mais il me semble que c'est plus long, à moins que ça ne soit le vent de face et les petites vagues... Il y avait un joli banc de sable à 100m du bord, j'avais déjà enlevé mes lunettes, mais je suis obligé de les remettre pour finir. Sorti de l'eau la montre m'indique 1070m et 23min, 110ème temps, c'est pas terrible...



La transition T1 est assez délicate, je galère pas mal a enlever la combi, je pense à chaud que c'est la puce qui me gène beaucoup, mais après coup, le froid ma un peu anesthésié les jambes. J'entendrai après l'arrivé un gars raconter que quelqu'un à côté de lui avait demandé de l'aide et avait du être sorti de l'eau sans doute !

 Je pars avec le vélo et les deux bidons (j'ai oublié d'en enlever un), et je ne suis pas très fluide sur le chaussage. Je ne réfléchi pas trop sur la stratégie, je pédale et m'allonge sur les prolongateurs le vent souffle on va bien voir ce que ça donne. Je remonte rapidement des coureurs, et plus j'en remonte et plus ça me motive. Le parcours est composé de deux boucles, j'ai l'impression d'être plus rapide sur la seconde. Avant la fin de la première boucle je me fait dépasser par les premiers qui ont un tour d'avance. Il me double avec des vélos de contre la montre de malade qui font des bruits pas trop rassurants. 
Pendant la deuxième boucle, je vais dépasser un groupe de 3 ou 4 personnes et me retrouver seul devant eux, rejoint par la moto qui va m'ouvrir la route pendant 2 min, comme au tour de France, c'est la classe, j'accélère et j'essai de prendre son aspiration le plus longtemps possible. Le côté négatif de ça c'est que la circulation n'est pas bouclée, et je vais devoir sur la dernière partie de la boucle doubler 3 voitures perdues dans les cycliste et me faire insulté pour avoir remercié un des automobiliste qui m'a envoyer des cendres dans la figure "Moi je vais bosser c***". 


J'arrive a la fin du parcours vélo, je pense qu'elle est une rue trop tôt et je déchausse un peu en avance, pas grave. La transition T2 vélo / cap est celle qui me pose le moins de problème je saute de vélo et je rentre en courant au stand avec le vélo, bien plus efficace que la précédente. Je termine la partie vélo avec presque 31 km/h de moyenne et 37 places de gagnées par rapport à la natation ! J'avais décidé de ne pas perdre de temps à mettre des chaussettes pour la cap et je pars donc pieds nus dans mes DS Trainer. Je sors du parc à vélo et je rentre dans un touriste perdu qui n'a pas regardé avant de traverser, il se fait un peu vilipender par les spectateurs, mais au final je ne me fais pas mal, et je ne perds même pas 5s.

La partie CAP je vais partir un peu dans un faut rythme en 4'50 sans avoir l'impression de trop forcer , un gars me dépasse même. A mi-chemin je croise JB qui vient de faire demi-tour et a environ 200m d'avance. Ça me remotive et j'accélère sur les un peu plus de 2 Km qui restent, et je redouble le gars qui m'avait dépassé 1 Km avant. Bon JB, lui aussi du coup il va accélérer et je n'arriverai pas à le rattraper :) J'avais un peu de mal a respirer je trouvais que la tri-fonction me comprimait et j'avais défait le haut, un gars me dit que c'est interdit d'être torse nu, et je remets donc la combi ça serait dommage de prendre une pénalité pour ça. Sur le dernier Km je regrette de ne pas avoir mis de chaussette j'ai un talon complètement saignant à cause des frottements, Alex m'intercepte 200 m avant l'arrivée et me pousse au sprint, le gars de devant est trop loin, je n'arriverai pas à le reprendre. Malgré tout mon temps de CAP n'est pas trop mauvais je fait un 4'43 de moyenne et au classement je reprends 17 places je crois.



Je franchis la ligne en 1h24 (89ème sur 150) environ 1 minute derrière JB, sous les encouragements de Delphine Emily et Juliette que j'ai entendues plusieurs fois sans vraiment les voir pendant le rush. C'est 3 min de plus que l'année dernière mais sur un parcours différent, avec une partie natation plus longue, et beaucoup de vent ! Le point positif c'est que je ne me suis pas fait dépasser ni en vélo ni en CAP, par contre je sais où il faut que je m'améliore pour le prochain Tri au Salagou ! Alex de son côté fait une superbe perf en 1h10 (16ème).







Aucun commentaire:

Publier un commentaire